Comment marche la circulation veineuse ?

Les 3 objectifs
de la circulation veineuse ?

  • Drainer les tissus,
  • Assurer la thermorégulation,
  • Acheminer le sang jusqu’au coeur.

Le fonctionnement de la circulation veineuse

Les organes qui composent la fonction veineuse sont :

  • les capillaires et les veines qui permettent les échanges avec les organes et le transport du sang chargé en déchets et dioxyde de carbone.
  • Des pompes cardiaques, thoraco-abdominale et valvulo-musculaire qui mettent le sang en mouvement.
systeme-circulatoire-dr-betroune
gif-varices-1

Rôle des valvules « clapets anti-retour » dans le retour veineux

Le système veineux est munis d’un dispositif anti-reflux : :

il s’agit de multiples “clapets anti-retour”, appelés valvules, intercalés à différents niveaux à l’intérieur de toutes les veines. Les valvules sont ouvertes et aident au retour veineux en dirigeant le sang dans la bonne direction (vers le haut) lors de la contraction musculaire. Les valvules se ferment, empêchant le sang de refluer (descendre) lors de la relaxation musculaire. .

Rôle facilitateur « des muscles » dans le retour veineux

Les veines assurent le retour du sang vicié vers le cœur et les poumons.   :

Mais le sang est soumis à l’effet de la pesanteur et est donc poussé vers le bas en permanence.
Les pompes musculaires à savoir les muscles de la plante du pied, les muscles du mollet et de la cuisse, relayées par un effet passif d’aspiration abdomino-thoracique liée à la respiration, permettent le retour veineux. En se contractant, les muscles compriment et massent les veines qui les entourent, chassant le sang qu’elles contiennent.

L’effet de massage est cependant nul sur les veines superficielles, qui n’ont pas la chance d’être entourées par les muscles. Le sang superficiel est simplement aspiré passivement dans le système profond, tout en bénéficiant de l’effet anti- reflux des valvules.

Le-role-de-la-marche
pompe-musculaire-varices

L’importance de « l’activité physique » pour le bon retour veineux

Le système des valvules de nos veines assure le retour veineux jusqu’à un certain point. L’âge, les variations de poids, les changements hormonaux, la pesanteur mettent à mal les valvules.

Notre mode de fonctionnement veineux impose donc une activité musculaire régulière pour un retour sanguin optimum :

En effet, en l’absence d’activité physique, les pompes musculaires sont à l’arrêt, les valvules sont ouvertes. Ainsi en position debout la différence de pression entre les chevilles et le cœur empêche un retour veineux efficace.

Lorsque le corps se met en mouvement, les pompes musculaires entrent en action et au bout de quelques pas, la différence de pression entre les chevilles et le cœur diminue permettant ainsi un bon retour veineux.

En position assise immobile la différence de pression entre les chevilles et le cœur est encore de trop importante. L’immobilité prolongée, même en position assise, compromet le drainage. De telles conditions favorisent une insuffisance veineuse posturale typique.